L’année dernière, vous aviez pu découvrir la personnalité d’Eric Pérot,

                                                  ultra trailer et directeur Endurance Shop Vannes.

                                          Il nous avait parlé d’un défi fou qu’il souhaitait réaliser en 2017 :

               rallier en courant sa commune morbihannaise actuelle à sa commune d'origine près de Limoges! 

                Aujourd’hui, le projet se concrétise, découvrons avec lui les détails de ce voyage peu ordinaire.

                                                  Courir de Bretagne jusqu'au Limousin, des km pour Nohann 

Salut Eric, alors qu’en est-il de ce défi ? A quand le grand départ ?

Je démarre le 21/05 pour arriver le 28/05 : 7 jours de course, environ 500 kms, 44 communes traversées* et à peu près 70 kms/jour.

 

D’où t’es venu cette idée incroyable ?

 À l'origine, c'était une manière de fêter mes 50 ans. Le Trip était de partir de ma commune actuelle, Locqueltas pour rejoindre St Dizier Leyrenne, ma commune d'origine où mon papa est le maire actuel. C'est d'ailleurs là bas que j'ai pris ma 1ère licence dans un club d'athlé et j'y ai encore beaucoup d'amis ! 

Je crois que tu vas courir au profit d’une association, c’est bien cela ?

Oui à un moment donné, je me suis dit : Pourquoi le faire tout seul ?

Je connais bien l'association de Nohann et son histoire m'a énormément touché. C'est un petit garçon qui est né avec 11 maladies de naissance et il ne peut pas marcher. Je l'associe donc à mon périple afin de récolter des fonds qui seront entièrement reversés à son association. Des dons peuvent être faits par l'intermédiaire de la page Facebook (Courir de Bretagne jusqu'en Limousin, des Km pour Nohann) ou encore dans le magasin Endurance Shop Vannes. J'ai aussi sollicité quelques trails, dont Endurance Shop est partenaire, pour récolter des fonds. 

le lien pour la cagnotte https://www.leetchi.com/c/solidarit... 

Mon objectif principal est de le rendre heureux. C'est, à mes yeux, très important car on touche directement le quotidien de la vie d'un enfant. Je me rends compte, quand même, que ce n'est peut être qu'une goutte d'eau mais si ça peut entraîner d'autres personnes à le faire, j'aurai gagné mon pari !

 

Tu as une équipe qui va te suivre ? Tu seras seul à courir ?

 Actuellement je suis toujours en recherche d'un moyen de suivi comme un camping-car par exemple. Je sais que sur certaines portions, des coureurs m'accompagneront sur 2, 5 ou 10 kms. Je fais aussi un appel à toutes les communes que je vais traverser pour m'aider dans ce défi. Depuis le début de ce projet, les deux municipalités (Locqueltas et St Dizier Leyrenne) ont été très dynamiques et m'ont dit "oui" à toutes les choses que l'on souhaitait mettre en place pour ce défi. Un jumelage entre les deux communes est même envisagé ! Je les remercie sincèrement. 

Tu peux nous détailler ta prépa physique ?

C'est mon quotidien depuis quelques mois : vélo, course à pied et muscu. En course à pied, je ne fais que du macadam, macadam, macadam.....Je n'en ai pas l'habitude car je suis plutôt trail. Le bitume, ça tape !! C'est hyper douloureux musculairement. J'espère que ça va tenir car ça représentera 10 à 12 h de course par jour...Mais j'aurais ma caisse à outils "pharmacie" avec moi bien entendu !

 

Il y aura sûrement des moments difficiles à passer, comment penses-tu les surmonter ? Le mental a une importance primordiale dans ce type d’effort non ?

C'est clair, c'est une gestion mentale compliquée mais je me dis que moi j'ai les jambes que Nohann n'a pas. Je sais que ça va être dur, il me faut aller chercher cette force mentale pour surmonter l'épreuve...car là bas, tout le monde m'attendra : Nohann, ses parents seront présents à mon arrivée ainsi que mon papa (maire) et peut être le maire de Locqueltas accompagné d'un conseiller municipal. Dans les moments difficiles, j'y penserai et j'y pense déjà tous les jours. Ce sera une grande réunion de famille à mon arrivée !

A certains entraînements, j'ai déjà pleuré par l'émotion très forte que ça suscite...Je me dis que ce défi va servir à quelque chose et c'est extraordinaire !

 

Trois mots pour résumé cette aventure ?

Aïe...C'est compliqué car beaucoup de choses me viennent à l'esprit....

Je dirais : Partage, Effort, Solidarité !

Je travaille mentalement ce projet depuis très longtemps et je sais que ce sera fantastique !

 

Merci Eric, l’équipe du Tiken trail te souhaite bon courage et nous ne manquerons pas de te suivre tout au long de ce défi !!    

                                                    Facebook  Tiken Trail          www.tikentrail.fr/

                                                                                  -----------------------

 Si vous avez des idées, si le projet vous plaît n’hésitez pas non plus à partager la page et le lien pour la cagnotte https://www.leetchi.com/c/solidarit... .... 

 

* Parcours : Locqueltas- St Nicolas de Redon 71kms, St Nicolas de Redon, St Géréon 85kms, St Géréon- Valanjou 64kms, Valanjou - aire de repos proche de Thouars 72 kms, aire de repos-Chauvigny 73kms, Chauvigny-Le Dorat 54 kms, Le Dorat-Bersac sur Rivalier 46kms, Bersac sur Rivalier- Saint Dizier Leyrenne 35kms 



          Éric Pérot, Passion Trail ...

 

   Zoom sur Eric Pérot, Directeur d’endurance Shop Vannes, trailer et un des partenaires essentiels  du Tiken Trail.

 

Bonjour Eric, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J'ai 49 ans, je suis né à Limoges au pays du basket et j'ai commencé la course à pied à l'âge de 7 ans ! Je pratiquais en parallèle le handball. A 16 ans je jouais déjà pivot en Nationale 3 mais j'ai fait le choix d'arrêter pour me consacrer uniquement à la course à pied. Les deux sports étaient incompatibles à l'époque, pour moi, car le risque de blessures au hand était trop important. 

Tu participes à de nombreuses courses renommées, quel est ton meilleur souvenir ? Et le pire ?

Effectivement, j'ai déjà participé à la Diagonale des Fous, à la Transmartinique, au marathon des Sables etc.... Mon meilleur souvenir reste mon record du Limousin sur 25kms route où j'ai détenu la 5ème meilleure perf française en 1h29 ! Quant à mon pire souvenir, je n'en ai pas....j'ai parfois abandonné sur certaines courses pour cause de blessure mais à chaque fois j'ai essayé de positiver pour mieux rebondir après. Mon entraineur me l'a toujours appris de cette manière : il ne faut tirer que du bon d'une blessure. 

 

D’où vient cette passion pour le trail ?

A l'ouverture de mon magasin en 2005 ! L'engouement pour le trail commençait tout juste à grimper et je n'avais fait que de la route jusque là. Je viens d'une région où la nature est très présente mais malheureusement il n'y avait pas encore de trails à l'époque. Je regrette de ne pas avoir commencé plus tôt le trail car, pour moi, il est synonyme de nature, de simplicité, de convivialité, de solidarité....beaucoup plus qu'entre les coureurs sur route d'ailleurs ! En trail, je ne pense pas au chrono !

 As-tu d’autres centres d’intérêt ? Je crois savoir que tu suis un peu le basket aussi non ?

Oui, tu as raison, j'adore le basket et je fais aussi un peu de karting. Avec End.Shop , je suis partenaire du club de St Nolff qui évolue en Ligue 1 Basket. Je suis toujours les résultats du CSP Limoges bien sûr. J'ai joué un peu à Locqueltas, commune où je vis, mais j'ai du arrêter. Comme au hand, le risque de me blesser pour ne plus avoir la possibilité de pratiquer la course à pied était trop important.

 

Ça fait déjà quelques années que tu es dans le milieu du running, quelles grandes évolutions as-tu pu constater ?

Le running se développe à une rapidité monstrueuse avec tous les nouveaux équipements qui vont avec (montres connectées, gps...) Il y a de plus en plus de courses et de plus en plus de pratiquants. Avant, on me disait mais "pourquoi tu cours ?". Tout le monde se demandait pourquoi on ne courait pas derrière un ballon ou une balle.....Maintenant, j'ai entendu dire qu'1 français sur 5 pratiquerait la course à pied ! Même ceux qui détestaient ça se mettent à courir pour différentes raisons.

Le Sport Mode se développe aussi beaucoup : les shorts de running deviennent plus longs, les maillots sont plus serrés....J'aime tout ce qui touche à la mode running. 

 

 Passons au Tiken Kweshions...

 Ton Artiste musical Préféré ?

J'en ai deux ! Renaud pour mon côté "engagé" et Whitney Houston pour "apaiser".... Je suis aussi fan de musique classique. 

 

Ton Sportif préféré ?

Mo Farah pour sa gestuelle, sa foulée ! je suis aussi fan du basketteur Ed Murphy alias "Ed La Gachette"  qui a écrit les plus belles pages du CSP Limoges ! 

 

Ton p’tit déj avant une course ?

Lait de soja, thé vert, gâteau sport et miel

 

La petite phrase qui t’a marqué ?

Bravo mon fils ! 

 

Un regret sportif ?

Je trouve qu'il y a un manque de suivi de notre fédération par rapport à nos jeunes athlètes pour les faire devenir peut être plus tard des champions. La détection est pour moi un des points faibles de la formation française. 

 

Ton principal objectif 2016 ?

Le trail du Bourbon (Diagonale des fous) où je vais devoir courir 112kms avec 6500 m de dénivelé. 

 

Tu as un faible pour…..

Manger les bonnes choses ! 

 

Ton défi le plus fou que tu n’a pas encore réalisé ?

Il se réalisera en 2017 ! Pour mes 50 ans, je compte partir de chez moi, Locqueltas, pour rejoindre ma commune d'origine dans le Limousin en courant !

600 kms séparent les deux communes et je pense faire 70kms/jour. Je serai assisté par mon fils qui me suivra en camping car. Là bas, je serai accueilli par mon papa qui est maire de la commune.

 

 

Merci Eric, nous te souhaitons une belle course pour ce Tiken Trail 2016 !

 

                                                   Facebook  Tiken Trail          www.tikentrail.fr/

 

Ce Breton va courir 500 km pour Nohann

Par Justine MONTAUBAN

 

 

 

 

Éric Perrot et Nohann lors de leur première rencontre,    il y a trois ans.

 

 

 

 

(Photo : Ouest-France)

Éric Pérot va rallier la Bretagne au Limousin en courant les 500 km qui séparent                 Locqueltas, la commune où il habite, dans le Morbihan,

    et Saint-Dizier-Leyrenne, sa ville d’origine dans la Creuse. Son objectif : collecter des dons pour Nohann, 9 ans, atteint d’une maladie génétique rarissime.

         

        « C’est un défi un peu fou, mais c’est une des plus belles choses que j’aurai accomplie dans ma vie. »

 

Dimanche 21 mai, Éric Pérot partira en courant de Locqueltas (Morbihan), sa ville d’adoption, pour rallier Saint-Dizier-Leyrenne (Creuse), son village d’origine dans le Limousin, une semaine plus tard, le 28 mai. En tout, 500 km pour collecter des dons pour son petit protégé, Nohann, atteint d’une maladie génétique rarissime. 

 

« Un feeling qui ne s’explique pas »

 

Une amitié forte est née entre Éric et le petit garçon de Mesquer (Loire-Atlantique), il y a trois ans. « Le père de Nohann, un fan de course à pied, a poussé la porte de mon magasin d’articles de sport Endurance Shop à Vannes, avec son fils, raconte l’homme, âgé de 50 ans. Je me suis tout de suite attaché à cet enfant très joyeux et curieux, et à sa famille. Un feeling qui ne s’explique pas. »

La mère du petit garçon se souvient aussi de ce moment. « Nohann est tout de suite allé vers Éric. » La même année, ses parents créent l’association Les aventures de Nohann, « pour lui offrir des loisirs ou payer des frais médicaux », explique Estelle Hervy, sa mère.

 

« De 10 à 14 heures de course par jour »

 

Au fil du temps, Éric Pérot apprend à connaître Nohann, âgé de 9 ans, mais aussi sa maladie. « C’est le seul cas en France, et on n’en compte que neuf dans le monde, explique Estelle Hervy, sa mère. Il est atteint de onze pathologies différentes : des malformations cardiaques, pulmonaires, mais aussi des membres… » Le petit garçon est aussi sourd et a subi vingt-trois opérations.

 

 

Touché par son histoire, Éric veut se mobiliser. « En fin d’année dernière, j’ai eu l’idée de concilier ma passion pour la course à pied avec une collecte de fonds pour son association, explique le sportif. Je propose aux gens d’acheter des kilomètres. » Les parents de Nohann sont très émus par cette initiative. « C’est magnifique, on est impatient d’être au départ, le 21 mai », glisse Estelle Hervy.

 

Mais avant ça, Éric Pérot, aidé par un ami, Sylvain, doit organiser l’événement. « On a contacté les 44 communes que je vais traverser pour avoir des lieux où dormir, explique-t-il. Une dizaine d’entreprises et d’association participent aussi à travers des dons d’argents ou prêts de matériels. »

 

Mais ce passionné de course à pied doit surtout se préparer physiquement. « Je cours une à trois heures par jour en ce moment, j’adapte mon régime alimentaire, et à partir d’avril ce sera musculation, vélo et randonnée », indique Éric Pérot. Pendant sa semaine de course solidaire, il parcourra entre 35 et 85 km par jour, soit dix à quatorze heures de course.

Celui qui pratique la course depuis ses 7 ans et a déjà affronté le Marathon des Sables et la transmartinique, espère être à la hauteur de ce challenge. « Même si je dois terminer en marchant ou en boitant, je me dois d’arriver pour Nohann », glisse-t-il ému. L’intégralité des dons servira à refaire la chambre médicalisée de Nohann, lui offrir un vélo électrique adapté et équiper la voiture de ses parents.

 

 

Pour faire un don : page Facebook « Courir pour Nohann » et association Les aventures de Nohann.

Ouest-France du 28 mars 2017


                     LE POPULAIRE   DU CENTRE

      Il va courir 500km, du Morbihan à la Creuse pour aider Nohann, un enfant malade

Éric Pérot va courir à partir du 22 mai plus de 500 km entre la Bretagne et le Limousin pour venir en aide à Nohann, un enfant malade d'un mélange de 11 maladies orphelines.       © Populaire du Centre

Un Limousin qui réside en Bretagne s’apprête à réaliser un exploit sportif pour aider le jeune Nohann, un enfant touché par une maladie rarissime. Il partira de Locqueltas dans le Morbihan et rejoindra en courant son village natal de Saint-Dizier-Leyrenne, en Creuse. Éric Pérot, un Breton de 50 ans, partira le 22 mai prochain pour cette aventure de sept jours et de 502 km avec un but bien précis. « Je me suis lié d’amitié avec Nohann, un enfant touché par une maladie rarissime. J’ai toujours voulu faire quelque chose pour lui, pour améliorer son quotidien », explique cet expert de la course.                           Neuf enfants atteints  dans le monde                                          Cette maladie qui ronge Nohann porte le nom barbare de « PSMD12 », qui cache en réalité un mélange de onze maladies orphelines. Un seul cas est recensé en Europe, neuf dans le monde. Cette opération médiatisée devrait permettre à la famille d’acheter du matériel médical pour leur enfant. Pour cette épreuve, Éric Pérot s’est préparé depuis plusieurs semaines pour courir entre 35 et 85 kilomètres par jour. « Des gens et des associations pourront se joindre à moi et courir pour Nohann », assure Éric.            

Un accueil spécial à l'arrivée                                                                                                                                                                                                                                            Lors de la dernière étape entre Bersac-sur-Rivalier et Saint-Dizier-Leyrenne, plusieurs associations limousines devraient répondre à l’appel et accompagner ce sportif du cœur dans ces derniers efforts.       Un accueil spécial est même prévu à Saint-Dizier, où Nohann et sa famille seront présents. « Je veux tellement réussir pour lui. J’espère qu’on aura une bonne nouvelle à leur annoncer à l’arrivée concernant la récolte de dons ».                                                             Les étapes en Limousin.                                                                                                                                                                                                                                                       Les trois dernières étapes de ce périple se dérouleront du 26 au 28 mai en Limousin : 54 km entre Chauvigny et Le Dorat, 46 km entre Le Dorat et Bersac-sur-Rivalier et 35 km entre Bersac-sur-Rivalier et Saint-Dizier-Leyrenne.          Pierre Vignaud


Copie de la page de notre intranet Boulanger

Boulanger soutient "Les aventures de Nohann"

Le fond de solidarité Boulanger a le plaisir de soutenir l’association “Les Aventures de Nohann” sur l’initiative de Sylvain Hardivillier, Directeur de magasin de Vannes, et relayé par Hélène Degeorges et Sylvie Leplat au Hub.

Après la performance de rallier la Bretagne au Limousin pour récolter des fonds pour Nohann, petit garçon âgé de 9 ans et porteur d’une maladie orpheline, c’est 28 collaborateurs du Hub qui ont pris le relais de courir pour la bonne cause le 25 juin dernier.
C’est un total de plus  1000,00 km qui ont été cumulés par les collaborateurs Boulanger !

 

A raison de 5 € / km parcouru, le fond de solidarité Boulanger donnera dans ces prochains jours un chèque au profit de l’association pour Nohann.... Stay tuned 

 

Merci à Philippe du tkb

Endurance Shop Vannes partenaire de cette belle course ....

Pour le chèque pour les aventures de Nohann
Top merci beaucoup